Les 5 types d’estimation immobilière à savoir

La saison des estimations immobilières revient. Les particuliers mettent en vente leur bien sur le marché. Avant toute chose, il faut savoir bien estimer sa valeur immobilière. Malgré les différentes méthodes d’estimation possibles, les prix sont souvent moins convenables sur le terrain. Les vendeurs ont du mal à trouver le bon prix pour leur bien. C’est pourquoi, il suffit de s’appuyer sur plusieurs méthodes d’estimation immobilière et de trouver les bons arguments pour vendre. Voici cinq méthodes efficaces pour attribuer la vraie valeur à votre bien immobilier.

 

Une estimation comparative

Un type d’estimation immobilière qui se base sur la comparaison, Il s’agit d’attribuer le prix en fonction d’autres références de vente. En prenant les caractères et le modèle du bien, il est facile de trouver un modèle similaire pour prendre exemple sur le prix. Pour un bien immobilier, il faut prendre en compte le contenu :

  • Le nombre de chambres
  • La cuisine
  • Les sanitaires
  • La capacité
  • L’emplacement
  • La qualité de la construction

Si le bien comporte, par exemple, deux chambres luxueuses, une cuisine et un extérieur spacieux, vous n’allez pas comparer son prix avec un T2 classique. Il faut bien distinguer la classification du bien à mettre en vente et son prix approprié.

Les références de base sont particulièrement les biens vendus, les propositions du marché, ainsi que les qualités de votre bien : type de construction, qualité des matériaux, exposition, commerce de proximité, transport en commun etc …. .

À partir de ces éléments, vous allez pouvoir attribuer un prix à votre bien. Le fait de se baser sur des ventes réelles va éclaircir vos idées et permettre une vente assurée.

 

Une estimation qualitative

L’erreur chez les acheteurs est de calculer la valeur des biens par mètre carré. Notamment, ce prix par mètre carré doit inclure les prix des travaux, des installations et des améliorations au cours des années. Ce qui peut rendre les calculs moins fiables, puisque tous les biens varient d’un état à un autre. La méthode de calcul du nombre de mètre carré est, de ce fait, imprécise.

Pour avancer dans la bonne estimation immobilière d’un bien, il faut prendre en compte ses qualités.

  • Qualité de la construction : neuve ou ancienne
  • État du bien : rénové ou nécessite un aménagement
  • Design du bien : avec ou sans balcon, terrasse, etc.
  • Avec ou sans extérieur (jardin, piscine, chalet, etc.)
  • Position du bien
  • Emplacement : ville ou campagne
  • Proximité

 

Une estimation par la rentabilité

Ce type d’estimation se base uniquement pour les investisseurs. Si votre bien est susceptible d’intéresser les investisseurs locatifs, il sera plus astucieux de connaître le prix du marché locatif. Pour ce faire, prenez le prix du loyer potentiel, puis faire son rapport avec son prix d’achat. Vous allez obtenir un taux de rentabilité à partir de ces chiffres. à vous de connaître le taux idéal pour une mise en vente. Si vous êtes contacté par des investisseurs, cette approche est adaptée à votre projet de vente.

 

Une estimation concurrentielle

La meilleure méthode utilisée et populaire pour vendre son bien à un prix adapté. Vous, comme étant vendeur, devez vous informer sur la concurrence. Partir à la recherche d’un bien similaire sur le marché, puis avoir facilement une idée de prix. Rien de plus difficile, en se référant par une offre existante.

Par la concurrence, vous allez comparer les tarifs proposés. Il faut également connaître la loi du marché, si les biens se vendent aux prix ou s’ils subissent une décote. Vous devez également prendre en compte les points essentiels à avoir pour la vente, les défauts et les éléments exceptionnels afin de mieux convaincre les acheteurs potentiels. Ces éléments vous aideront à mieux préciser le prix selon l’attractivité du bien.

Il se peut également que plusieurs types de bien comme le vôtre pullulent sur le marché. À ce stade, il est important de s’informer sur tous les détails pouvant définir le prix. Comprendre la différence des prix sur toutes les offres et prendre en compte les critères des biens en question. Un prix peut varier selon :

  • L’emplacement
  • L’accessibilité
  • L’environnement
  • La proximité des besoins (hôpitaux, écoles, banques, transports)
  • La surface totale habitable (incluant l’extérieur)

Vous devez distinguer les éléments exceptionnels de votre bien et d’estimer hautement par rapport aux modèles basiques du marché.

 

Une estimation collégiale

En cas de difficulté, consultez plusieurs professionnels de l’immobilier, leurs expériences vous aideront à trouver la meilleure valeur vénale de votre bien immobilier. L’estimation collégiale est à adopter lorsque vous manquez de base de prix sur votre bien. Cette approche est indispensable quand il n’y a pas assez d’informations sur le bien. Peu de ventes comparative, bien difficile à louer, Pas de concurrence, etc… .

 

Publié le 17 juin 2022


Mention Légales

Informations utiles

Estimation immobilière
Estimation appartement
Estimation maison

Contact

Du lundi au vendredi de 9h à 18h.

07 57 69 04 91

Retrouvez-nous sur