Les critères qui impactent le prix de mon bien

Chaque logement a son prix et même deux logements qui semblent identiques ne se vendront jamais exactement au même prix. La valeur d’un bien immobilier dépend de plusieurs points qui peuvent peser positivement sur son prix ou au contraire le faire diminuer. Mais quels sont ces critères ? Dans cet article, nous vous expliquons tout.

 

La localisation: le critère N*1 en immobilier

Un logement située en plein centre-ville ne se vendra jamais au même prix qu’un autre en périphérie. En effet, le prix du m2 varie selon la localisation de votre propriété. Outre sa situation géographique, la fonctionnalité de son emplacement influe également sur la valeur vénale. Les potentiels acheteurs favorisent un secteur, un quartier bien desservi, à proximité des commerces, des transports en communs, des écoles, des services d’urgence et des centres de loisirs. Comme ces critères constituent 5 à 15% du prix d’un bien, veuillez méticuleusement prendre en compte les avantages et les inconvénients de la localisation de votre maison.

L’environnement d’implantation : un point clé dans l’estimation d’un bien

Lorsqu’on achète un bien immobilier, on achète aussi son environnement. De la propreté d’un quartier, en passant par la cohésion de sa communauté, à ses activités économiques dominantes, l’implantation influence considérablement le prix d’un bien. Par exemple, dans un secteur où le taux de chômage est nettement plus élevé, la valeur vénale d’une maison s’en voit diminuée.

Les projets de développement du quartier : une variante importante dans l’estimation

Le Plan Local d’Urbanisme illustre les projets en cours et futurs dans une localité. Dans le cas où votre bien se trouve dans une zone exposée à un projet d’expansion, de création de nouvelle ville ou de construction de lignes de transport, vous devez rehausser son prix. Par ailleurs, même les petits projets dirigés par la commune peuvent justifier une plus-value. Nous vous conseillons de vous informer auprès de la Mairie pour n’omettre aucun détail.

Les caractéristiques du bien 

Tout comme les humains, chaque construction est unique et se démarque par des caractéristiques qui lui sont propres. Elle présente des atouts comme des défauts et sur le marché, on estime son prix selon ces points.  Ainsi, relevez les commodités qui caractérisent votre bien : superficie, agencement, orientation, localisation, équipements et espaces partagés.

Outre les caractéristiques techniques et fonctionnelles, prenez également en compte le type de construction dont il s’agit. Un édifice au style architectural plus recherché se vendra plus cher qu’un bâtiment basique. Par ailleurs, les matériaux de construction et de revêtement utilisés représentent aussi un détail majeur dans l’estimation d’un bien. Sur le marché actuel, les maisons écologiques et contemporaines se hissent au top des demandes.

L’état du bien

Nous sommes d’accord : la valeur d’un bien dépend fortement de son état. Qu’il soit situé dans la banlieue parisienne ou qu’il dispose d’atouts fonctionnels intéressants ne font pas tout. Si les acheteurs ont l’impression de visiter un amas de futurs travaux et que le prix est exorbitant, votre bien risque de rester en vente pendant un bon bout de temps. Ainsi, lorsque votre maison nécessite des rénovations, ne surestimez pas son prix et restez raisonnables.

L’ancienneté de la construction

Quand nous faisons référence à l’âge d’un bâtiment, outre son architecture et son état, nous parlons aussi de sa performance énergétique. Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) analyse les maisons et les classe selon leur note. Celles ayant un « A » peuvent espérer une surcote allant jusqu’à 25%. Cependant, les demeures plus anciennes, considérées comme très énergivores, sont mal classées. Si votre logement est assez gourmande en énergie, vous ne pouvez pas l’être autant sur son prix.

Les équipements du bien

Une propriété bien équipée peut faire oublier les nuisances dues à une localisation pas très pratique. Par équipement, on entend la fonctionnalité des pièces de service, les installations marquantes d’appareils ou de sanitaires et un agencement extérieur particulier. Par conséquent, n’hésitez pas à jouer sur le prix de votre bien si celui-ci présente un beau jardin, une piscine, une cuisine bien équipée ou même juste une baignoire ! Veillez tout simplement à les garder en bon état ou à leur redonner un bon coup de jeune.  Autrement, ces commodités ne seraient qu’un élément de plus dans la facture des travaux.

Calculer les charges supplémentaires

Selon le type d’habitation en vente, le contrat souligne des charges supplémentaires liées au confort. Il peut s’agir des frais de parkings, l’accès a une piscine privée ou encore un gardien d’immeuble. Qui dit augmentation du budget quotidien de l’acquéreur dit diminution du prix du bien ! si les infrastructures et les prestations ne sont pas au rendez-vous.

 

Publié le 27 juin 2022


Mention Légales

Informations utiles

Estimation immobilière
Estimation appartement
Estimation maison

Contact

Du lundi au vendredi de 9h à 18h.

07 57 69 04 91

Retrouvez-nous sur